Accueil | Les interprètes
Les interprètes
  • Artès

    Luc Dewez

    L’ENSEMBLE ARTES

    C’est à l’initiative de la Fondation Carlo Van Neste que l’Ensemble Artès a vu le jour. En effet, afin d’assurer la promotion des artistes qu’elle soutient, la Fondation a créé un orchestre de chambre à géométrie variable dont elle a confié la direction à Luc DEWEZ. Afin de constituer un ensemble de qualité irréprochable, Luc DEWEZ a fait appel aux meilleures artistes belges dont beaucoup de ses anciens étudiants au Conservatoire Royal de Mons. A plusieurs reprises déjà le nouvel ensemble s’est produit en concert et notamment au Conservatoire Royal de Bruxelles où il a rencontré un vif succès. A cette occasion il a accompagné les solistes de renom soutenus par la Fondation Van Neste : la pianiste Karin Lechner, la violoniste Maya Lévy et le violoncelliste Alexandre Debrus.


  • Céline Scheen

    Céline Scheen

    Céline Scheen

    Soprano belge, née à Verviers en 1976, Céline Scheen grandit au village de Plombières près de la frontière allemande et participe dès l'âge de cinq ans aux répétitions de la chorale de l'église locale, dirigée par son père. À partir de 1991 elle apprend la flûte, et le chant dans la classe d'Annie Frantz au conservatoire de Verviers. Déjà un an après elle est envoyé par sa professeur à l'émission RTBF "Jeunes solistes" ou elle arrive aux finales. Après ses études à Verviers elle continue au Conservatoire royal de Mons dans la classe de Marcel Vanaud où elle obtient les Premiers Prix en Chant Concert et en Chant Opéra. En 1998, elle obtient la bourse « Nany Philippart » à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth pour poursuivre ses études durant deux ans dans la classe de Véra Rosza (1917–2010) à la Guildhall School of Music and Drama de Londres. Véra Rosza découvre son talent et son caractère vocal convenant pour la musique ancienne.
    En 1999, Céline Scheen enregistre, pour la Deutsche Grammophon Gesellschaft, la musique du film Le roi danse de Gérard Corbiau avec l’ensemble Musica Antiqua Köln sous la direction de Reinhard Goebel.
    Avec l'Ensemble Clematis sous la direction de la violoniste Stéphanie de Failly, elle a participé en 2002 à un enregistrement de deux disques consacrés à des compositeurs originaires des Pays-Bas méridionaux : Nicolaus a Kempis et Carel Hacquart.
    Elle s'est produite dans de nombreux opéras, entre autres plusieurs productions sous la direction de René Jacobs ou de Philippe Herreweghe. Elle est régulièrement accompagnée par des ensembles de musique ancienne tels que Musica Antiqua Köln, Il Fondamento, le Ricercar Consort, Café Zimmermann et La Fenice sous Jean Tubéry. En 2010 Céline Scheen commence un travail intense avec Christophe Rousset et son ensemble Les Talens Lyriques pour des programmes d'opéras et de concert. Fin 2012, elle a été Vénus dans Vénus et Adonis de John Blow avec les Musiciens du Paradis dirigés par Bertrand Cuiller, spectacle créé au Théâtre de Caen. Elle a actuellement plusieurs projets de concert avec l'Ensembe L'Arpeggiata de Christina Pluhar.


  • Giovanna Pessi

    Image3

    Giovanna Pessi

     

    Née à Bâle, Giovanna Pessi commence la harpe à 7 ans. Dès 13 ans, elle a l’opportunité de jouer sur un instrument construit par Erard en 1800. L’expérience avec cette harpe historique, son toucher lumineux et son timbre unique l’a conduite à orienter ses études vers la musique ancienne et l’interprétation sur instruments historiques. Après ses études à Den Haag, à la Schola Cantorum Brasiliensis et à la Staatliche Hochschule für Musik Trossingen, Giovanna Pessi se produit comme soliste et comme accompagnatrice spécialisée en musique ancienne auprès de grands musiciens et chefs tels que Rolf Lislevand, Konrad Junghänel, Philippe Pierlot, Harry Bicket, Nikolaus Harnoncourt, Marc Minkowski. Elle a participé à plusieurs enregistrements pour le label ECM dont un projet en collaboration avec la chanteuse Susanna K. Wallumrød, « If Grief Could Wait », sorti en 2011.

     


  • Amélie Renglet

    Amélie Renglet

    Amélie Renglet

    La soprano Amélie Renglet chante régulièrement avec des ensembles professionnels tels que le Chœur de Chambre de Namur (B), Vox Luminis (B), Ars Nova Copenhagen (DK), Cappella Mediterranea (F), Ad Mosam (NL), Psallentes (B), Le Vlaams Radio Koor (B), Il Fondamento (B), Il Gardellino (B), Ludus Modalis (F).  Elle a ainsi travaillé notamment sous la direction de Leonardo García Alarcón, Jean Tubéry, Christophe Rousset, Guy Van Waas, Jean-Claude Malgoire, Paul Hillier, Paul Dombrecht, Andrew Lawrence-King, Adam Fischer, Lars Ulrik Mortensen, Frederico Mario Sardelli, Michael Bojesen, Frieder Bernius, et Peter Phillips.

    Elle se produit également comme soliste dans des œuvres de Bach, Purcell, Britten, Carissimi, Mozart, Haendel, Gluck, Lully, Charpentier, Monteverdi,…  

    Récemment, elle a chanté le rôle de la Ninfa dans « l’Orfeo » de Monteverdi, le rôle de l’Aqua dans « Il Diluvio Unviversale » de Falvetti, elle a aussi donné 2 concerts à Helsinki avec  des airs de Grétry, Gossec, Piccini, Monsigny et Gluck en compagnie des Agrémens sous la direction de Guy Van Waas.


  • Albane Carrère

    Albane Carrère

    Albane Carrère

    La mezzo-soprano française Albane Carrère est née à Vienne en Autriche. Après avoir obtenu un master en sociologie à l'Université Libre de Bruxelles, elle est entrée au Conservatoire Royal de Musique et au Koninklijk Conservatorium où elle a terminé ses études diplômée avec grande distinction. Elle s'est perfectionnée dans les master classes de Nadine Denize, Teresa Berganza et Ann Murray, au European Opera Center, à l'Académie Européenne de Musique du Festival d'Aix-en-provence et auprès de Claudine Hunault pour la mise en scène.

     


  • Luc Dewez

    Balade musicale à Rixensart, violoncelleLuc Dewez a effectué ses études musicales au Conservatoire de Bruxelles où il obtient les diplômes supérieurs pour le violoncelle, la flûte, la musique de chambre et un 1er prix de direction d’orchestre. Il s’est ensuite perfectionné à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth et à la Hochschule de Delmold en Allemagne auprès du maître André Navarra.
    Après avoir été violoncelle-solo de formations réputées telles l’Orchestre Philharmonique de Monte Carlo et l’Orchestre Royal Philharmonique de Flandres, en 1985 il est nommé professeur de musique de chambre au Conservatoire Royal de Mons. Parallèlement, durant six années, il enseigne le violoncelle à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth.
    Soliste de réputation ou chambriste apprécié au sein du Trio Arthur Grumiaux et du Brussels String Quartet, Luc Dewez s’est produit en concert dans le monde entier, à commencer par tous les pays d’Europe, les USA, le Japon (plus de vingt de fois) en passant par la Russie, la Chine, Hong-Kong, Macao, l’Amérique du Sud, l’Inde, le Pakistan… Il s’est produit dans la célèbre salle de la Philharmonique de St Petersbourg, du Conservatoire de Moscou, à la Tonhalle de Zürich, à la salle Gaveau et au Théâtre des Champs Elysées à Paris, au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, au Doelen à Rotterdam, au Concertgebouw à Amsterdam et dans les quatre plus belles sallles de Tokyo etc. Il a collaboré avec des artistes tels les regrettés Philippe Hirrshorn et Brigitte Engerer, Abdel Rahman el Bacha, Frank Braley, Yuzuko Horigome, Gérard Caussé, Gérard Poulet, Jean-Pierre Wallez, Nobuko Imaï, Olivier Charlier, Peter Frankl, Boris Berezovski, Emmanuel Strosser…
    A deux reprises il a été invité au palais royal de Bruxelles et il s’est produit à trois reprises au palais impérial de Tokyo où il a joué avec l’Impératrice Michiko qui tenait le piano. On ne compte plus ses enregistrements pour les radios et télévisions pour lesquelles il a interprété la plupart des grandes œuvres du répertoire. Sa discographie compte une douzaine de cd principalement consacrés au répertoire du trio et du quatuor.
    Depuis 1988, Luc Dewez est directeur de l’Académie de Rixensart dont il est le fondateur. Il joue sur un violoncelle vénitien de Bartolomeo Tassini datant de 1755.


  • Eric Lederhandler

    Balade musicale à Rixensart, nuevo musiche

    Premier chef d'orchestre étranger à occuper une telle fonction en Chine , Eric Lederhandler est le nouveau Directeur Musical du Jiangsu Symphony Orchestra (Nankin) jusqu'en mars 2014. Eric Lederhandler est né à Uccle en 1965. Après avoir étudié le piano en Académie, il entre au Conservatoire de Bruxelles où il étudie le clavecin, la musique de chambre et effectue le cursus complet des cours d’écriture; il est titulaire du diplôme de direction chorale. Eric Lederhandler a été lauréat des ‘Wiener Meisterkurse für Dirigenten’ sous la direction de Salvador Mas Conde, ce qui lui a permis de diriger au ‘Grosser Sendesaal’ de l’ORF Funkhaus à Vienne.
     
    En 1992, il fonde l’orchestre de chambre Nuove Musiche dont il assume la direction musicale tant en Belgique qu’à l’étranger.
     
    Il a bénéficié des conseils de Frank Shipway et de Yuri Simonov et est régulièrement amené à collaborer dans le domaine lyrique à La Monnaie, à l’Opéra Royal de Wallonie et au Vlaamse Opera, ainsi qu’à l’Opéra de Kazan (Russie) et l’Opéra de Shanghai (Chine). Il a été engagé par Opera Mobile et il est actuellement chef d’orchestre dans la maison de production d’opéra Idée Fixe.
     
    Eric Lederhandler a été nommé premier chef-invité auprès du Vidin State Philharmonic Orchestra (Bulgarie) et il a à son actif différentes collaborations à l’étranger avec L’Orchestre Symphonique d’Adana (Turquie), le Noord Nederlands Orkest et le Limburgs Symphonie Orkest (Pays-Bas), le Sewanee Symphony (Etats-Unis), le Deutsches Kammerorchester (Allemagne), le Liepaja Symphony Orchestra (Lithuanie), les Czech Virtuosi (Tchèquie) et l’Orchestre Régional de l’Ile de France, l’Orchestre Bell’Arte et l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo (France), le Central Philharmonic Beijing, le Beijing Symphony Orchestra, le Shanghai Symphony Orchestra, le Xiamen Philharmonic Orchestra et le China National Symphony Orchestra (Chine). Il est l’hôte régulier du Conservatoire de Sichuan (Chine) dont il dirige l’orchestre et où il dispense des masterclasses de direction avec le soutien de la Communauté Française .

     En Belgique, il a dirigé l’Ensemble Vocal de la RTBF, les Chœurs du Conservatoire Royal de Bruxelles. Il collabore en tant que chef-invité avec l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie, l’Orchestre Symphonique du Conservatoire Royal de Bruxelles et l’Orchestre National de Belgique.


  • Gilles Breda

    Balade musicale à Rixensart, flûte

    Gilles Bréda est né à Verviers (Belgique) où il découvre la flûte traversière à l’âge de 11 ans.

    Passionné, il grandit vite. Il devient lauréat du Prix « Raymond Micha » et du Concours Luxembourgeois de l’UGDA en 2012-2013. Ses compétences musicales sont également le fruit de plusieurs rencontres qui lui sont précieuses. Au travers de stages et master classes, il fait la connaissance de grands maîtres tels que Vincent Cortvrint, piccolo solo de l’Orchestre du Concertgebouw d’Amsterdam, Loïc Schneider, flûte solo de l’Orchestre de la Suisse Romande à Genève, ou encore Davide Formisano, professeur au Conservatoire de Stuttgart et flûte solo à la Scala de Milan.

    Toutes ces opportunités lui permettent de prendre de l’assurance, si bien qu’il fait ses premiers pas en tant que soliste aux côtés de l’ensemble Scorzando dirigé par Joseph Gilet, directeur du Conservatoire de Verviers (dans des œuvres de Vivaldi, Mozart et F. Martin).

    En 2013, il intègre la classe de Denis-Pierre Gustin – 1er Prix du CNSM de Paris et flûte solo à l’Orchestre National de Belgique – à l’Institut de Musique et de Pédagogie à Namur. En novembre de la même année, il se distingue au Concours National « Belfius Classics » en obtenant les plus hauts points toutes disciplines confondues. Cet évènement est pour lui l’aboutissement de son parcours académique au Conservatoire de Verviers auprès de son professeur Bernard Lange.

    Cette prestation remarquée durant le Concours « Belfius Classics » le conduit sur la scène du Théâtre Royal de la Monnaie, à Bruxelles, où il interprète le Concerto pour flûte et orchestre de Carl Reinecke accompagné par l’Orchestre Sturm und Klang dirigé par Thomas Van Haeperen.

    Repéré par Patrick Leterme, directeur musical, pianiste, compositeur et chef de chant, Gilles Bréda rejoint la formation orchestrale de l’opéra pour enfants « Brundibár » présenté dans le cadre du Festival de Wallonie 2014, ainsi qu’un autre opéra pour enfants, « Okilélé », en 2015.  Il va sans dire que ses qualités artistiques et son talent semblent le destiner à un avenir prometteur dans le monde de la musique.


  • Sadie Fields

    cale à Rixensart, musique classique, violon

    Violoniste canadienne, Sadie Fields mène une brillante carrière de soliste et de chambriste. Elle est invitée à jouer partout en Europe et en Amérique du Nord. Ses concerts ont été retransmis par BBC Radio 3, the Canadian Broadcasting Corporation, Radio New Zealand, ainsi que les radios suédoise et allemande. Son enregistrement de l’intégrale des sonates de Brahms paraîtra prochainement sous le label Champs Hill.

    Elle a récemment effectué ses débuts dans les plus prestigieuses salles londoniennes (Wigmore Hall, Kings Place et la Purcell Room) et a représenté le Royaume-Uni lors d’une tournée en Chine organisée par le British Council.

    Lauréate de nombreux concours internationaux, Sadie a compté parmi ses professeurs Atis Bankas, Yair Kless et György Pauk. Elle a étudié au Royal Northern College of Music, et à la Royal Academy of Music, où elle poursuit actuellement son doctorat sur Béla Bartok avec le Dr Neil Heyde.

     


  • Maya Levy

    cale à Rixensart, musique classique, violoncelle

    Née en 1997, Maya Levy commence le violon à l'âge de 4 ans et demi chez Bernadette Jansen. A l'âge de 8 ans elle est acceptée à la Chapelle  Reine Elisabeth mais décide de suivre un autre chemin ; elle poursuit son étude avec Véronique Bogaerts et Léonid Kerbel.
    Depuis 2008, elle travaille sous la direction de Igor Tkatchouk (Professeur au Conservatoire de Namur : l' IMEP)
    Maya a déjà remporté de nombreux prix de concours internationaux, que ce soit au concours "FLAME" à Paris en 2009 (2ème prix), ou encore au concours "Bravo!" à Namur en 2009 où elle a remporté un 1er prix.  A 12 ans, elle était invitée à jouer au concert de demi-finaliste du Concours Reine Elisabeth, en tant que jeune espoir.
    En 2010, elle a remporté un 1er prix au concours national "Cavatine" à Namur.
    En 2011 , Maya a participé à la "Stokholm Music Competition" et y a remporté un 1er prix. Cette année-là elle a également joué avec l'Orchestre Symphonique de Namur.
    Lors du concours Belfius Classics en 2012, Maya a remporté un 1er prix avec la note exceptionnelle de 98%. Elle a été invitée au concert de Gala en février 2013 au Théâtre Royal de la Monnaie, accompagnée par l'Orchestre de Chambre de Malines, placé sous la direction de Tom Van den Eynde. Suite à cet évènement, Maya fut nommée citoyenne d'honneur de sa ville.
    Elle fut choisie en tant que Lauréate de EMCY pour jouer au concert d'ouverture du concours "Jugend Musiziert 2013 " à Nürnberg.
    Le festival " Les Sommets du Classique " à Crans Montana en Suisse l'a invitée pour des récitals, ainsi que le festival "Musique à Glabais".
    Elle est invitée au festival "Podium Jonge Musici 2014", dans la salle "de Singel" à Anvers, et est demi-finaliste au " Oistrakh International Violin Competition" à Moscou.
    En tant que soliste, Maya s'est produite avec les orchestres tels que: L'Orchestre de Chambre de Waterloo, l'Orchestre Symphonique de Namur, l'Orchestre de Chambre de Malines, l'orchestre "Prima la Musica", avec les chefs d'orchestre tels que: Tom Van den Eynde, Michel Déom, Ulysse Waterlot, Dirk Brossé.
    Depuis Juin 2013, Maya Levy et Matthieu Idmtal (piano) forment un duo qui a été depuis lors invité dans divers pays tels que Belgique, Suisse, France, Russie.
    Elle fait maintenant partie du "Trio Carlo Van Neste" basé à Bruxelles, aux côtés de la pianiste Karin Lechner et du violoncelliste Alexandre Debrus.
    Depuis Août 2013, en collaboration avec son professeur Igor Tkatchouk, elle est entrée en tant qu'élève privée dans la classe de Mr.Boris Kuschnir à Vienne.

    Parallèlement à ses participations dans les concours internationaux, elle a également suivi de nombreuses master-classes, avec des professeurs de renom : Laurent-Albrecht Breuninger, Tatiana Samouil, Sarah Nemtanu, Joshua Epstein, Augustin Dumay et Miriam Fried .

     Maya joue sur un violon " Gagliano" du XVIIIe siècle prêté par son luthier Jan Strick.


  • Alexandre Debrus

    cale à Rixensart, musique classique, violoncelleNé dans une famille de musiciens professionnel, fils de Raoul Debrus (altiste) et d’Eliane Debrus-Boucher (violoncelliste) qui le formera.

    Il suit les cours de Luc Dewez (Conservatoire Royal de Musique de Mons et Chapelle Musicale Reine Elisabeth de Belgique), Mischa Maisky (Accademia Chigiana de Sienne), Marc Drobinsky (Paris et Accademia Chigiana de Sienne), Yvan Monighetti (Musikhochschule de Bâle) et Mstislav Rostropovitch (Belœil).

    Plusieurs bourses et prix lui sont attribués tels que le Mérite Culturel Waterlootois en 1995, le prix du concours "Mathilde Horlait Dapsens" en 1999 à Bruxelles ainsi que le prix de la SABAM. En 2001, Alexandre Debrus obtient à Waterloo le “Lion de Cristal” qui récompense le meilleur espoir musical, il reçoit également en 2004, la bourse de la “Fondation Belge de la Vocation” et reçoit en 2007, le titre de citoyens d’honneur de la ville de Nagakute au Japon.

    En 2005, il fonde le Trio Carlo Van Neste, composé à ce jour de Karin Lechner (piano) et d’Alissa Margulis (violon), grâce au soutien de l’asbl Carlo Van Neste,

    Il donne de nombreux concerts à travers le monde (Pays-Bas, France, Suisse, Allemagne, Serbie, Italie, Espagne, Grèce, Etats-Unis, Russie, Argentine et au Japon).

    Il se produit en Musique de Chambre, avec des artistes tels que Martha Argerich, Karin Lechner, Lilya Zilberstein, Yuzuko Horigome, Alissa Margulis, Lyda Chen-Argerich, Andrey Baranov, Sergio Tiempo, Sébastien Lienart, Alexander Mogilevsky, Alexander Gurning, etc.

    Il enregistre vingt disques en tant que soliste et en musique de chambre sous différents labels tels que Pavane Records, EMI Classics, RCA Victor Red Seal (BMG), Artès Classics.

    WEB: http://www.alexandredebrus.com


  • Le Quatuor Arca

    cale à Rixensart, musique classique, quatuor Arca

    Le Quatuor Arca

    Quentin Debroeyer, Marie Ghitta, Caroline Denys, Aude Dubois

    Le Quatuor Arca s’est formé en 2013 autour de la passion de quatre musiciens alors étudiants au Conservatoire royal de Bruxelles pour le répertoire du quatuor à cordes. Ils bénéficient depuis lors régulièrement de l’enseignement de Guy Danel (Quatuor Danel), et ont également participé à plusieurs Masterclass avec les membres du Quatuor Diotima, Václav Remes et Josef Kluson (Quatuor Prazák), James Boyd (Quatuor London Haydn) et Eric Robberecht (Quatuor Ensor). Ayant reconnu la qualité de leur engagement et de leur potentiel, Petr Holman, altiste du célèbre Quatuor Zemlinsky, leur consacre volontiers plusieurs heures lors de ses passages à Bruxelles.

    Quelques mois après leur création, le quatuor a été sélectionné pour participer au Festival Musiq’3 à Flagey, ou il a été réinvité pour la programmation de 2015, et se sont récemment produit dans le cadre de la série de concert à Bruxelles « Pas Si Classique ».

    Le Quatuor Arca s’intéresse à de diverses esthétiques musicales, classiques ou contemporaines. Au-delà de Mozart, Beethoven, Schubert, Tchaïkovski ou Dvorak, son répertoire contient le 1er quatuor de Jongen qu’il a interprété lors de l’inauguration de l’auditorium du Conservatoire. Plus récemment, avec le saxophoniste Stef Verpraet, le Quatuor a présenté un programme avec des œuvres rarement jouées tel le quintette d’Adolf Bush ou un arrangement d’une Bachianas Brasileiras de Heitor Villa Lobos. Ce répertoire leur a permis de se produire au festival « Sax Open » à Strasbourg et de donner plusieurs concerts en Flandre.


  • Laura Mikkola

    Laura Mikkola

    LAURA MIKKOLA

    La pianiste finlandaise Laura Mikkola a étudié à l´Académie Sibelius à Helsinki, au Curtis Institute of Music à Philadelphie et à l'University-School of Music à Bloomington, Etats-Unis.
    Elle a étudié avec Tapani Valsta, Menahem Pressler, Gary Graffman et Ferenc Rados.
    Elle a obtenu de nombreux prix:
    - le second Prix et Prix du public du prestigieux  Concours Musical International Reine Elisabeth de Belgique , 1995
    - Premier Prix et Prix du public de l´International  Unisa Transnet Piano Competition á Pretoria, République de l´Afrique du Sud, 1994
    - Premier Prix du le Concours Maj Lind à Helsinki,1992
    - Premier Prix du Concours International de piano M.Ravel en St.Jean-de-luz, 1988
    - Prix Finlande pour jeune artiste,1995
    Elle s´est produite comme soliste avec le Los Angeles Philharmonic, le Mariinsky Theater Orchestra,   le Münchner Symphonikern, le Royal Philharmonic of Flandres, l'Orchestre National de Belgique, l'Orchestre Philharmonique de Liège, le Czech Philharmonic, le Washington National Symphony Orchestra, le Nagoya Philharmonic, le Stuttgart Staatsoper orchestra, l'Essen Philharmonic etc.
    Elle a travaillésous la direction des chefs  d´orchestre : Esa-Pekka Salonen, Leif Segerstam, Philippe Entremont,Valery Gergijev,Vladimir Ashkenazy, Pierre Bartholomée, Hannu Lintu etc.
    Laura Mikkola a donné des concerts en Europe, au Japon, en Chine, en Afrique du Sud, en Australie, en Egypte . Elle a fait ses débuts á Herkulessaal, Suntory Hall, Hollywood Bowl, Carnegie Hall, Tonhalle.
    Actuellement elle  a 62 concertos à son répertoire, dont B.Bartok No.2, S.Rachmaninov  No.3, S.Prokofiev No.2, E-S Tüür Concerto, E-J Rautavaara Concerto No 1,2 &3, T.Adés: Concerto.
    Depuis 2003 elle est directrice artistique du Iitti Music Festival en Finlande.
    Elle a enregistré plusieurs cd´s:  des oeuvres  de W.A.Mozart, D.Shostakovitch, E-J Rautavaara, J.Brahms, S.Rachmaninov , C.Saint-Saëns, D.Matthews.
    En 2014 est sorti son nouveau cd : E-S Tüür Concerto  avec  le Frankfurt Radio Orchestra sous la direction de Paavo Järvi.


  • Chapelle musicale de Tournai

    Balade musicale Rixensart, chapelle musicale de TournaiFondé en 1978, cet orchestre de chambre, constitué de musiciens professionnels généralement issus et diplômés des Conservatoires royaux belges, allie l’enthousiasme d’un projet musical collectif au professionnalisme d’un travail artistique abouti.

    Reconnu et soutenu par la Communauté française de Belgique, l’ensemble est dirigé depuis 1989 par Philippe Gérard et développe autant ses contacts avec de jeunes solistes talentueux, belges et étrangers, qu’avec des solistes ou chef de renommée internationale.

    Ainsi, il a accueilli de nombreux artistes tels Abdel-Rahman El Bacha, Gérard Caussé, Olivier Latry, Jean-Claude Vanden Eynden, Claire Gibault, Stephen Salters, Marie et Sophie Hallynck, Véronique Bogaerts, Dominique Cornil, Philippe Koch, Luc Devos, Marcel Vanaud, Ludovic de San, Marie-Noëlle de Callataÿ, Céline Scheen, Yves Saelens, Shadi Torbey, Liviu Prunaru, Anton Dikov, Ronald Van Spaendonck, Lionel Lhote, Hélène Bernardy, Denis Sunghô, Elise Gäbele, David Cohen, Anne-Catherine Gillet, Isabelle Everarts de Velp, Talar Dekrmanjian, Angélique Noldus, Tamsin Waley-Cohen, Nathalie Loriers,…

    Plusieurs collaborations avec des chœurs belges ou étrangers se sont développées afin d’aborder le répertoire choral (Brussels Choral Society, Madrigal Singers, Koninklijke Gentse Oratorium Vereniging, Cercle choral européen, chœurs de l’I.M.E.P.) ; ainsi purent être produites de grandes œuvres comme la Passion selon saint Jean, l’Oratorio de Noël de J. S. Bach, Le Messie de Händel, Die Jahreszeiten de Haydn, le Requiem et plusieurs messes de Mozart, ou encore le Requiem de Fauré.

    Actif dans sa ville d’origine, Tournai, où, depuis 1992, il propose chaque année avec succès une saison musicale diversifiée, l’orchestre est aussi invité partout en Belgique et a participé à de nombreuses manifestations prestigieuses telles que le Festival de Wallonie, le Juillet Musical d’Aulne, le Festival de l’été Mosan, le CIAD (Concours international André Dumortier), le Festival Midis-Minimes, la Nuit de Beloeil, la Fête de la Communauté française, le Festival international de jazz de Liège..) ainsi qu’en France et en Angleterre. En décembre 2000, il proposait la création en Belgique d’un opéra de Kurt Weill, Street Scene et a régulièrement proposé des productions lyriques : Lo Speziale de Haydn, Pimpinone de Telemann, La Vie Parisienne et la Belle Hélène d’Offenbach…

    Fonctionnant autant en formation de cordes qu’en orchestre de chambre ou même orchestre symphonique, il possède un vaste répertoire allant de la musique baroque à celle du XXIe siècle, avec notamment des compositeurs comme Britten, Brouwer, Pärt, Gorecki, Schnittke, Bartok, Haas, Schreker, Stravinsky, Hindemith, Van Rossum ou Chostakovitch, Bacri, Mernier, Zhang.

    Adepte de projets musicaux novateurs, l’orchestre accompagne également très souvent des musiciens de jazz réputés tels que Nathalie Loriers, Fabrice Alleman, Philippe Aerts, Reggie Washington.

    Il a d’ailleurs participé au 20ème Festival international de jazz de Liège en mai 2010.

    La Chapelle Musicale a enregistré plusieurs CD, consacrés à Mozart, Britten, Holst, Jean Absil et Leo Brouwer.


     

  • Philippe Gérard

    Au terme de candidatures en Droit et Sociologie, Philippe Gérard a accompli ses études musicales au Conservatoire Royal de Bruxelles, y remportant les diplômes supérieurs de piano et musique de chambre, ainsi qu’un 1er Prix de direction d’orchestre.
    Pianiste actif tant en Belgique qu’à l’étranger, il s’oriente vers la musique de chambre et l’accompagnement du chant, tout en développant une carrière de chef d’orchestre.
    Chef permanent d’un orchestre de chambre, la Chapelle Musicale de Tournai, depuis 1989, il collabore aussi avec de nombreux ensembles et orchestres de jeunes (e.a. l’orchestre du Conservatoire de Bruxelles et l’OSEL à l’Université catholique de Louvain) et des formations réputées telles que l’Orchestre Philharmonique de Liège, l’Orchestre National de Belgique ou l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie.
    En 2007, il était l’invité de l’Orchestre National de Syrie pour plusieurs concerts à Damas et Homs. En avril 2009, il est invité à diriger 4 concerts en Toscane au Festival international d’orchestres de jeunes européens. En 2010, il se rend en Chine à l’invitation de l’Institut des Beaux-Arts de Nankin pour y donner des masterclasses de piano et direction d’orchestre. En juillet 2011, il a effectué avec l’OSEL une tournée en Provence pour le Festival des Floraisons musicales.
    Régulièrement invité par la plupart des Festivals belges (de Wallonie et des Flandres, Été Mosan, Juillet Musical d’Aulne, Nuit de Belœil, Festival de Bruxelles, Festival des Midis-Minimes, Festival international de jazz à Liège..), il se produit également souvent à l’étranger (France, Allemagne, Angleterre, Espagne, Italie, Autriche, Proche-Orient, Chine).
    Il a dirigé de nombreux artistes belges et étrangers parmi lesquels Gérard Caussé, Olivier Latry, Jean-Claude Vanden Eynden, Marie et Sophie Hallynck, Véronique Bogaerts, Abdel-Rahman El Bacha, Liviu Prunaru, Philippe Koch, Denis Sung-Hô, Dominique Cornil, le Trio Grumiaux, Céline Scheen, Sophie Karthauser, Marie-Noëlle de Callataÿ, Stephen Salters, Ludovic de San, Marcel Vanaud, Ronald Van Spaendonck, Anton Dikov, Eliane Rodrigues, Hélène Bernardy, Anne-Catherine Gillet, Shadi Torbey, Lionel Lhote, Yves Saelens, Nathalie Loriers, Fabrice Alleman…
    Il a été assistant-chef des chœurs au Théâtre Royal de la Monnaie en 2003/2004 et y fut chef des chœurs, ainsi qu’au Festival d’Innsbruck, pour la création de l’opéra Eliogabalo de Cavalli, sous la direction de René Jacobs. En mars/avril 2009, il dirige la Forêt bleue, conte lyrique de Louis Aubert pour l’opéra Royal de Wallonie.
    Passionné par le chant, il dirigea de nombreuses productions lyriques (parmi lesquelles Lo Speziale de Haydn, Street Scene et Les sept péchés capitaux de Kurt Weill, Trouble in Tahitide Bernstein, La Vie parisienne et La Belle Hélène d’Offenbach, Les Mousquetaires au couvent de Louis Varnay, Pierrot lunaire de Schönberg, L’Enfant et les Sortilèges de Ravel,La Forêt bleue de Louis Aubert, Jakob Lenz de Wolfgang Rihm, Les Surprises de l’amour de René Defossez…) et œuvres chorales (Passion selon saint Jean, oratorios de Noël et de Pâques, cantates de J. S. Bach, le Messie de Händel, Die Jahreszeiten de Haydn, Requiemde Mozart et Fauré…).
    A la tête de l’orchestre « la Chapelle Musicale de Tournai », il a enregistré plusieurs CD, consacrés à Mozart, Absil, Holst, Britten et au compositeur cubain Leo Brouwer.
    Intéressé par l’ouverture et le développement des jeunes artistes en Belgique, il est président de l’association sans but lucratif Talent dont le but est leur promotion par l’organisation de récitals et concerts.
    Pianiste fréquemment invité par le Concours Musical Reine Élisabeth, il est professeur de direction d’orchestre et accompagnateur au Conservatoire Royal de Bruxelles où il s’est vu décerner en 2008 le Prix « J.de la Haut » pour son enseignement au CRB.

    WEB: http://www.chapellemusicaletournai.be


  • Héloïse de Jenlis

    cale à Rixensart, musique classique, chantHéloïse, née le 2 décembre 1994 à Saint Germain en Laye, est de nationalité française et vit en Belgique depuis sa naissance. Elle découvre la harpe à l’âge  de neuf ans. Elève de Annie Lavoisier, Héloïse a suivi des stages et master classes  avec  M.CL. Jamet, Isabelle Moretti, Xavier de Maistre, Marielle Nordmann, Frédérique Cambreling... Elle a obtenu  le deuxième prix au concours international de harpe de Lille dans sa catégorie, le premier prix à l’unanimité au concours UFAM Paris dans sa catégorie, le premier prix au concours Rovere d’Oro  - Giovanni  Talenti et le premier prix au Concours Français de la Harpe (honneur) . En septembre 2008, elle est admise en tant que « jeune talent » au Conservatoire Royal de Bruxelles dans la classe de Annie Lavoisier. Elle a joué régulièrement  en soliste sous la direction de Marc Collet avec l’Orchestre symphonique des jeunes de Bruxelles, dans le concerto de Wagenseil et le concerto de Haendel, notamment au Brussels Summer festival Classissimo 2010. Héloïse s’est produite au Festival  Est-Ouest , au Festival de Wallonie, au festival musiq3 à Flagey… Héloïse est régulièrement harpe solo de l’OSEL. Elle a été sélectionnée à l’European Union Youth Orchestra pour la saison 2014/2015. Elle est actuellement étudiante en troisième année de Bachelor au Conservatoire Royal de Bruxelles dans la classe de Annie Lavoisier.


  • Laura Sandrin

    cale à Rixensart, musique classique, chant

    Laura Sandrin, flûte et piccolo

    Née en 1991 dans le petit village de Rêves, Hainaut, Laura Sandrin est passionnée très jeune par la musique et plus particulièrement par le son de la flûte. Elle commence l’étude de l’instrument à l’âge de 7 ans, fait très tôt ses premiers concerts, remporte 4 ans plus tard un premier concours (Jeunes Musiciens)  et  intègre le Conservatoire de Bruxelles dans le cycle Jeunes Talents à 15 ans, au sein de la classe de Baudoin Giaux. Elle mène ainsi parallèlement des études secondaires ainsi que des études musicales à Bruxelles et au Conservatoire d’Esch-sur-Alzette chez Etienne Plasman, flûte solo de l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg.

    A l’âge de 19 ans, Laura s’établit aux Pays-Bas pour étudier avec Vincent Cortvrint (piccolo solo du Royal Concertgebouw Orchestra), mais aussi avec les flûtistes Juliette Hurel et Herman Van Kogelenberg, solistes au Rotterdam Philharmonic. Ces différentes influences ont contribué à forger une personnalité musicale originale.
    A cette même période, Laura fait ses débuts en orchestre, tout d’abord comme stagiaire à l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg puis au sein de prestigieux orchestres de jeunes tels que l’EUYO, placé sous la direction de V. Ashkenazy, chef qui lui marquera son soutien par diverses lettres de recommandation. Les nombreuses tournées l’amènent à se produire dans les plus grandes salles en Europe et aux USA avec des solistes légendaires tels que Yefim Bronfman, Reinhold Friedrich, Itzhak Perlman, Garrick Olson, Pinchas Zuckermann, …
    Elle se produit également au sein du Rotterdam Philharmonic, du Nederlands Philharmonic et, depuis l’été 2013, au Verbier Festival Orchestra. Ces expériences orchestrales diverses lui ont permis de bénéficier de coachings par les solistes du Metropolitan New York et de travailler avec des chefs de renommée tels que Valéry Gergiev, Charles Dutoit, Ivan Fisher, Jaap van Zweden , Gianandrea Noseda…
    A côté de ses activités en orchestre, elle continue à se produire en soliste (Orchestre Royal de Chambre de Wallonie, Orchestre Philharmonique du Luxembourg…), en récital solo, notamment  au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles en 2013 et en musique de chambre, où elle partage la scène avec des artistes tels que Jean-Claude Van den Eynden, Véronique Bogaerts, Ronald van Spaendonck,… et le Scharoun Ensembl e du Berliner Philharmoniker (Zermatt Festival). Aimant prêter son jeu à divers projets, Laura participe régulièrement à des comédies musicales diverses en Belgique (Ars Lyrica) et à Amsterdam (Concertgebouw, West Side Story) et à des projets éducatifs pour enfants.
    Laura est lauréate du Concours Maxence Larrieu Junior et obtient la médaille d’Or à l’UGDA (Lux) et un 1er prix au concours Belfius Classics. En 2012 , on lui attribue la bourse SPES. Elle termine aujourd’hui son master au Conservatoire d’Amsterdam dans la classe de Kersten McCall, flûte solo au Royal Concertgebouw Orchestra.


  • Sabine Conzen

    Balade musicale de Rixensart soprano Sabine ConzenXENSART SOPRANO sABINE cONZENLa soprano liégeoise Sabine Conzen est diplômée du Conservatoire Royal de Musique de Bruxelles en chant et en flûte traversière et de l’Opéra Studio de Gand en arts de la scène.

    En 2001, elle obtient les « Prix au plus Jeune Finaliste» et «Prix Francis Poulenc» au Concours International de Chant de Paris ainsi que le « Prix Albert Roussel » au Concours Tryptique à Paris.

    Sabine Conzen a été également Lauréate de Concours Nationaux dont le Concours Dexia Classics et demi-finaliste du prestigieux Concours International Reine Elisabeth de Belgique en 2004.

    Elle fait ses premiers pas sur scène en 2002 dans le rôle de Zerlina dans Don Giovanni de Mozart pour une production Franco-Belge mise en scène par Gérard Corbiau (Idee Fixe/Akouna).

    En 2005, elle obtient son premier engagement au Vlaamseopera dans Nabucco de Verdi (Anna) sous la direction de Paolo Carignani, suivi de Toverfuit de Mozart (Erste Dame, puis Pamina) dans une version pour enfant de Waut Koeken.

    Elle y reviendra ensuite pour un Don Giovanni de Mozart (Zerlina) mis en scène par Achim Freyer et pour le rôle de Thibault dans une production remarquable de Don Carlos de Verdi mis en scène par Peter Konwitschny (version française).

    En plus de ses engagements comme soliste à l’opéra et dans de nombreux oratorio, elle cultive une véritable passion pour la Mélodie et se produit régulièrement en récital. En 2004, elle a l'opportunité de participer à un récital à l’Opéra de Gand accompagnée par Graham Johnson après avoir suivi ses Masterclasses.

    En 2005 et 2008, elle est invitée au Grand Théâtre de Luxembourg dans des reprises de Zauberflöte pour enfant (Pamina) et au Concertgebouw d'Amsterdam (Erste Dame). Elle interprète Susanna dans Le Nozze di Figaro de Mozart en France et à Madagascar (Orange Telecom) et Barbarina au Casino de Deauville.

    En 2007 et 2009, Sabine Conzen est invitée par Promusica pour une tournée de concerts en Malaisie, en Thaïlande et à Singapore.

    En 2009, elle enregistre « Chemise de nuit » un album de poèmes de Louise de Vilmorin sur la musique de Francis Poulenc sous le label Quartziade.

    Sabine Conzen a fait ses débuts à l'Opéra Royal de Wallonie en 2010 comme Musetta dans La Bohème de Puccini adaptée pour jeune public par Frédéric Dussenne, sous la direction de Federico Santi, puis dans une création en français du Lupus in Fabula de Raffaele Sargenti. En 2012 elle y interprète Poussette dans Manon de Massenet sous la direction de Patrick Davin, dans une mise en scène de Stefano Mazzonis di Pralafera. Elle y reviendra en avril 2014 dans le rôle de Fatmé dans Zémire et Azor de Grétry.

    Durant la saison 2012-2013, elle chante le rôle d'Antonia dans les Contes d'Hoffman d'Offenbach mis en scène par Julie Depardieu et Stephan Druet, sous la direction de Yannis Pouspourikas (Idée Fixe) puis Gretel dans Haensel et Gretel de Humperdinck aux Nuits Musicales de Seneffe. Elle terminera la saison avec Zerlina dans Don Giovanni mis en scène par Patrick Poivre d'Arvor et Manon Savary (Idée fixe).

    A l'occasion des spectacles d'été de Don Giovanni au Palais des Princes Evêques de Liège et en compagnie de Patrick Poivre d'Arvor, Sabine Conzen se voit décerner le titre d'"ambassadeur d'honneur de la province de Liège".

     


     

  • Nathalie Houtman

    cale à Rixensart, musique classique, chant

    Nathalie HOUTMAN est née en 1979. Elle a suivi un double de cursus de piano et de flûte à bec: elle obtient un premier prix de piano au conservatoire de Mons et est également diplômée avec la plus grande distinction en flûte à bec dans la classe de Frédéric de Roos au conservatoire Royal de Bruxelles en 2002. Elle étudie une année à Amsterdam auprès de Walter van Hauwe, avant de se diriger vers La Haye où elle obtient son "Master of Music" en 2007. Elle s'est produite en concert auprès de Frédéric de Roos ("la Pastorella") avec qui elle enregistre en soliste les concertos grosso de Corelli (diapason d’or), avec l'ensemble "les Muffatis", l'ensemble "More Maiorum", l'ensemble "Alba Novella",  l'ensemble "Laterna Magica" (enregistrement d'un CD consacré à J.S. Bach), et encore au sein de l'ensemble "Apsara" dans un répertoire de musique contemporaine. Son intérêt pour la musique indienne la conduit à plusieurs reprises en Inde auprès du maître de flûte indienne Harsh Wardhan. Nathalie Houtman est lauréate des concours Jeunes Solistes, Jong Tenuto, Jean-Sebastien Bach, Fifty-one International, EPTA, Pro Civitate, SONBU Utrecht recorder competition, IYAP Antwerpen. Elle est lauréate 2007 de la fondation belge pour la vocation.

     


  • Laterna Magica

    cale à Rixensart, musique classique, chant

    LATERNA MAGICA

    Nathalie Houtman & Laura Pok, flûtes à bec, Bernard Woltèche, violoncelle, Raphaël Collignon, clavecin

    L’ensemble Laterna Magica est composé de musiciens diplômés ou enseignants dans les conservatoires supérieurs de Bruxelles, Paris et La Haye. Favorisant l’interprétation des sonates en trio issues du répertoire de la période baroque, l’ensemble ne néglige
    cependant une tradition historique d’arrangements et de transcriptions, y accordant une place toute particulière dans ses programmes
    de concert. Le premier enregistrement de l’ensemble, Exercitium, paru sous le label Solal, est consacré à Johann-Sebastian Bach.
     
    Laterna Magica se produit régulièrement dans différentes salles et festivals européens, ainsi qu’à plusieurs reprises en Asie (Hanoi, Vietnam, New- Dehli, Inde) et en Amérique latine (Festivals “Encuentro musical boliviano-europeo” à La Paz et “Misiones de Chiquitos” à Santa-Cruz, Bolivie, en 2004 et 2006, festival Esteban Salas 2007 à La Havane, Cuba). Au cours de ces voyages hors des frontières de l’Europe, les musiciens de l’ensemble ont également developpé dans les conservatoires une activité pédagogique de conférences et master-classes, sur la musique baroque et contemporaine.

     


  • Laura Pok

    cale à Rixensart, musique classique, chant

    Laura Pok est née en 1976.  En 1994, elle obtient un premier prix au concours Pro Civitate (actuellement Axion Classics).  Elle entre la même année au Conservatoire Royal de Bruxelles où elle a obtenu les premiers prix d’harmonie, de contrepoint et d'histoire de la musique avec distinction,  ainsi que les diplômes supérieurs de flûte à bec (classe de Frédéric de Roos), de solfège et de musique de chambre (classe de Guy Van Waas, Conservatoire Royal de Mons), tous trois avec grande distinction.     Laura Pok se produit et enregistre avec de nombreux ensembles (Laterna Magica , les Muffatti, les Agrémens, la Cetra d’Orfeo, la Chapelle des Minimes, La Lettera amorosa , Alba Novella Brussels Consort…),  et est invitée comme soliste avec l'Orchestre de chambre de Wallonie, la Pastorella, la Chapelle de Tournai, l'Ensemble Orchestral de Bruxelle , Il Gardellino, Desafinado …  Elle a donné de nombreux concerts, en Europe, en Amérique et en Asie. Sa discographie comporte notamment Incipit enregistré en duo avec l’organiste Cindy Castillo à l’orgue de Maredsous.    Laura Pok enseigne la flûte à bec aux académies de Nivelles, Woluwé-Saint-Lambert et Ixelles, ainsi qu’au Conservatoire Royal de Bruxelles comme assistante de Frédéric de
    Roos.  Elle consacre ses loisirs à la viole de gambe et à la cuisine et est également licenciée en droit.

     


  • Raphaël Collignon

    cale à Rixensart, musique classique, chant

    Raphaël COLLIGNON est né en 1979.  Après le premier prix de piano qu’il obtient au conservatoire de Paris (CNR), l’intérêt qu’il porte à l’improvisation au clavier sous toutes ses formes l’amène à étudier successivement dans les conservatoires de Strasbourg, La Haye, Amsterdam et Bruxelles, où il obtient ses premiers prix en musique de chambre, clavecin, basse continue, et jazz-musique improvisée. Il se produit et participe à plusieurs enregistrements au sein des Orchestres Philharmoniques de Strasbourg et Liège, le Concert d'Astrée, le Residentie Orkest de La Haye, l'orchestre baroque "Harmony of Nations", l'ensemble "Laterna Magica", "les Inventions", les "Musiciens de Saint-Julien". Il est sélectionné pour donner plusieurs séries de concerts à travers l'Europe au sein de l'Orchestre Baroque de l'Union Européenne (EUBO 2004, 2006 et 2009). Il a collaboré avec les plus grands de la scène baroque actuelle (Ton Koopman, Jordi Savall, Chiara Banchini, Christophe Coin, Emmanuelle Haïm, Lars Ulrik Mortensen, Alfredo Bernardini, Andrew Manze, François-Xavier Roth), ainsi qu’à plusieurs reprises avec le spectacle vivant (danse, théâtre, cinéma).

     


  • Bernard Woltèche

    cale à Rixensart, musique classique, chant

    Bernard WOLTECHE est issu d’une famille de musiciens. Il  entreprend tout d’abord des études de droit pour ensuite se tourner vers la musique. Il débute son apprentissage dans le groupe familial . Son expérience s’étend de la musique  ancienne (collaboration avec la Ricercar Academy, le Paul Dombrecht Consort, Il Fondamento, la Capella Amsterdam, le Ricercar Consort, la Pastorella, les Agremens…) à la musique contemporaine (concerts et enregistrements avec l’Ensemble Musique Nouvelle), en mettant l’accent sur les petites formations ainsi que la musique vocale. Depuis 1994, Bernard est premier violoncelle de l’ensemble Collegium ad Mosam, ensemble basé aux Pays-Bas, qui explore le répertoire vocal de la période baroque. En mai 2000, il  a effectué une tournée au Japon dans le cadre de l’année Bach. Depuis 1998, il est chargé de cours en musique de chambre au Conservatoire Royal de Musique de Bruxelles, dans la classe d’Alain De Rijckere. C’est dans ce cadre qu’il a créé le Studio de Musique Baroque, basé sur l’interprétation des cantates de Bach,  qui a déjà effectué de nombreux concerts . Ce même ensemble a été invité à se produire à Graz (Autriche) en octobre 2003 dans un programme de cantates de Bach et le Messie de Händel.

     


  • Michel Lysight

    Compositeur et chef d’orchestre belgo-canadien né en 1958, Michel Lysight étudie la musique à l’académie de Schaerbeek où il obtient en 1981 la médaille du Gouvernement pour le piano (classe de Klara Konrad) et la musique de chambre (classe de Renée Waelkens).

    Après deux années d’études en histoire de l’art (section musicologie, ULB, 1976-1978), il entre au Conservatoire Royal de Bruxelles où il obtient de nombreux premiers prix. Il est également titulaire des diplômes supérieurs de solfège et de musique de chambre. Il a travaillé la direction d’orchestre avec René Defossez et Robert Janssens dans la classe duquel il obtient son premier prix avec distinction en 1997 et le diplôme supérieur en 2002.

    Son premier prix de composition lui est décerné en 1989 au Conservatoire Royal de Mons dans la classe de Paul-Baudouin Michel.

    Il dirige l’ensemble de musique contemporaine Nouvelles Consonances.

    Michel Lysight est professeur au Conservatoire Royal de Bruxelles et est régulièrement invité à la Bilkent University d’Ankara (Turquie) pour des master classes. En 2008-2009, il a été compositeur en résidence au Conservatoire Darius Milhaud de Paris. (source site web du compositeur)


  • Julien Elleouet

    Balde musicale à Rixensart, clarinetteJulien Elleouet, clarinettiste fréquemment sollicité sur les scènes belges et françaises, est diplômé du Conservatoire de Bordeaux (classe de Richard Rimbert) depuis 2008 et titulaire d'un Master spécialisé avec grande distinction du Conservatoire Royal de Bruxelles (classe de Ronald Vanspaendonck) dans lequel il a été distingué pour sa scolarité en recevant les prix Pierre Perrier et François Aveau.

    Lauréat d'un 1er Grand Prix au Concours d'Interprétation Musicale de Clarinette de Vélizy (2012), d'un 1er Prix au Concours Européen "ClariSax" de Valenciennes (2011), d'un 1er Prix à l'unanimité (2009) et d'un 2ème Prix (2011) au Concours Européen de Clarinette d'Amiens, il s'est produit en tant que soliste dans le Concerto de Copland pour clarinette et petit orchestre en 2011 (Bruxelles) ainsi que dans le Thème et Variations de Rossini pour clarinette et orchestre en 2012 (Valenciennes) et joue régulièrement dans des formations comme l'Orchestre Royal de Chambre de Wallonie, le Hulencourt Soloist Chamber Orchestra, le Malaysian Philharmonic Orchestra, l'Orchestre Colonne de Paris, le Brussels Philharmonic Orchestra, l'Orchestre National de Bordeaux Aquitaine ou l'Orchestre Philharmonique du Maroc. Il a aussi été clarinette solo et petite clarinette à l'Académie d'Orchestre d'Anvers (deFilharmonie) pendant 2 années consécutives.

    Musicien intervenant dans l'association bruxelloise ReMuA dans laquelle il donne de nombreux stages, Julien Elleouet est professeur dans les stages de l'International Music Academy à Fort-Mahon Plage (France) et Dinant (Belgique), et dans l'école "Cap sur la musique" à Bruxelles.

    Passionné de musique de chambre, il est membre du Trio NYSOS (violoncelle, clarinette & piano).


  • Xavier Locus

    Balde musicale à Rixensart, clarinette

    Le pianiste Xavier Locus débute son parcours musical en 1994 à l'Académie d'Uccle dans la classe d’André Grignard. En 2003, il obtient son diplôme avec la plus grande distinction et reçoit la médaille du gouvernement qui récompense la meilleure prestation.

          Il entre ensuite au Conservatoire Royal de Musique de Bruxelles dans la classe de Jean-Claude Vanden Eynden et de son assistante Claudine Orloff. Il est diplômé en 2008 en obtenant la grande distinction en piano. Le Conservatoire lui décerne le prix Maurice Lefranc qui récompense tous les deux ans le pianiste « réunissant les qualités permettant d’augurer une carrière artistique brillante ».

    En 2010 il est admis à l’Académie pianistique « Incontri col Maestro » d’Imola (Italie), où il reçoit les conseils de grands Maîtres tels que Leonid Margarius, Franco Scala et Anna Kravtchenko. Il se perfectionne également auprès de Virginio Pavarana à Vérone.

        Lauréat du Concours «Excellentia» en 2005 et du Concours de musique de chambre « Mathilde Horlait-Dapsens » à Bruxelles en 2008, il est également finaliste du Concours International « Claude Bonneton » en novembre 2009 à Sète et du Concours EPTA à Waterloo en 2010. La meme année il remporte le prix Pallemaerts à Bruxelles à l’unanimité du jury.

        Lauréat de la fondation Chopin en 2008, il part suivre une master class à Varsovie, dans la classe de Regina Smendzianka. Il suit également les conseils des professeurs Oleg Krimer en Italie et Eric Heidsieck à Bruxelles.


        Xavier Locus a donné plusieurs concerts avec orchestre, au Conservatoire de Bruxelles, à l’Hôtel de Ville de Bruxelles et à l’Aula Magna de Louvain-la-Neuve. Il est amené à se produire à l’Academia Belgica à Rome et au Palais des Académies de Bruxelles, à Varsovie, à Cologne, et dans quelques villes italiennes.
        Il crée avec le clarinettiste Julien Elleouet un duo consacré à la musique américaine: Tandem 66. Ensemble, ils auront l’occasion de se produire aux USA lors d’une traversée à vélo entre New-York et San Francisco durant l’été 2014.

        Membre du Trio Dillens avec la soprano Gwendoline Spies, il se produit notamment à la maison de la culture d’Arlon ainsi que dans quelques festivals à travers la Belgique.     
     
    Diplômé de l'agrégation en 2009, Xavier enseigne actuellement à l’académie de Woluwe-Saint-Lambert.


  • Quatuor Akhtamar

    cale à Rixensart, musique classique, chant

    Akhtamar String Quartet
     
    Le Quatuor Akhtamar est constitué de musiciennes diplômées du Conservatoire Royal de Bruxelles. Il s’est formé au sein de ce même Conservatoire en 2011, où il a bénéficié de l’enseignement de Guy Danel (violoncelliste du Quatuor Danel jusqu’en 2013). Le quatuor se produit aussi bien en Belgique (Festival Musiq’3, Musée des instruments de Musique, Nocturnes ou Concerts de midi du Conservatoire, à Bruxelles, Festival Jong in Oud, dans la province d’Anvers, Bruges…), qu’en Région Parisienne, où il intervient notamment dans le milieu hospitalier . L’ensemble a eu la chance de participer à des masterclass avec le Quatuor Pražák, Antoine Maisonhaute (premier violon du Quatuor Tana), le compositeur Michel Lysight, la pianiste concertiste et compositrice Eugénie Alécian, le flûtiste argentin Huascar Barradas. Le quatuor vient d’être admis à la formation professionnelle Proquartet à Paris, dans la classe de Louis Fima, altiste fondateur du quatuor Arpeggione. Pour la saison 2014/2015, le Quatuor Akhtamar jouera entre autres à Origami Classics (Beursschouwburg, Bruxelles), aux Ballades Musicales de Rixensart, aux festivals Musiciennes en Guadeloupe et Musiciennes à Ouessant, et enregistrera un CD aux côté de la harpiste Rachel Talitman, du flûtiste Marcos Fregnani et du clarinettiste Jean-Marc Fessard.

    Violons : Coline Alecian et Annelies Buyens  
    Alto : Ondine Simon  
    Violoncelle : Astrid Wauters

     


  • Camille Thomas

    cale à Rixensart, musique classique, chant

    Camille Thomas violoncelle
     

    « La nouvelle étoile du violoncelle » - DR Radio Danemark

    Nommée aux Victoires de la Musique dans la catégorie Révélation Soliste instrumental de l’année 2014, la jeune violoncelliste franco-belge Camille Thomas a été choisie par la radio Musiq’3 pour représenter la Belgique au Concours de l’Union européenne de radio-télévision (UER) où elle a remporté le 1er Prix et fut nommée «New Talent of the Year 2014». Elle a par ailleurs remporté de nombreux prix parmi lesquels le 7e Concours International Antonio Janigro en Croatie, la Yamaha Music Foundation of Europe Strings Competition, le Concours Edmont Baert et le Concours Léo- pold Bellan.

    Invitée des plus grandes salles, Camille Thomas s’est produite entre autres au Théâtre des Champs-Élysées et à la Salle Gaveau à Paris, au Victoria Hall de Genève, au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, au Jerusalem Music Center, au Kon- zerthaus de Berlin. Elle collabore également avec de nombreux orchestres - Sinfonia Varsovia, Orchestre Philarmonique de Baden Baden, Orchestre Symphonique de la Radio Slovaque, Orchestre Symphonique de Bretagne, Brussels Philharmonic Orchestra, Orchestre des Nations-Unies, La Baule Symphonic, Cappella Academica Orchestra de Berlin etc - sous la baguette de chefs tels Theodor Guschlbauer, Darrell Ang, Jean- Christophe Ferreaux, Pavel Baleff, Kriistina Poska ou Antoine Marguier...

    Parallèlement à ses activités de soliste, elle se passionne pour la musique de chambre. En 2011 et 2012 elle est sélectionnée pour participer à l’International Music Academy Switzerland dirigée par Seiji Ozawa. Elle joue régulièrement avec des ensembles ou partenaires tels que les Quatuor Alfama et Girard, Beatrice Berrut, Julien Libeer, Beatrice Rana, Lorenzo Gatto, Solenne Païdassi, Hrachya Avanesyan ou encore Frank Braley, Gérard Caussé, Menahem Pressler...

    Son premier disque «A Century of Russian Colors» pour le label Fuga Libera sorti en mai 2013 a été très remarqué par la critique internationale (Choix de France Musique, de Fip, 5 * deVolskrant et 4* La Libre Belgique, Klara 10 Beste...). Son prochain enregistrement Réminiscences sera consacré à la musique française et sortira à l’automne 2016 pour le label La Dolce Volta avec le pianiste Julien Libeer.

    Ses prestations sont par ailleurs régulièrement diffusées sur les radios internationales telles que Radio France, Espace2, DR Dane- mark, Musiq’3-RTBF, Deutscher Rundfunk, ou télévisuels ARTE, TF1, France Télévision, Canal9. Elle est invitée à participer à l’émission de Rolando Villazon sur Arte ‘Stars von Morgen’ en 2015.

    Camille a étudié auprès de Marcel Bardon et Philippe Muller à Paris, ainsi qu’avec Stephan Forck et Frans Helmerson à la Hochschule Hanns Eisler Berlin. Elle se perfectionne actuellement dans la classe de Wolfgang-Emanuel Schmidt à la Hochschule für Musik de Weimar.

    Elle est très reconnaissante du soutien de différentes fondations comme la Fondation Banque Populaire Natixis, la Fondation Bleustein-Blanchet pour la Vocation, la DAAD, Villa Musica, AMOPA, LiveMusic- Now, la Carl-Flesch Akademie et la Sinfonima Stiftung de Mannheim.

    Camille Thomas joue un instrument exceptionnel de Ferdinand Gagliano datant de 1788, le «Château Pape Clément ex-Becker», généreusement mis à sa disposition par Bernard Magrez.

    Mise à jour 08/09/15  Source ASD

     


  • Julien Libeer

    cale à Rixensart, musique classique, chant

    Julien Libeer, piano

    Depuis qu'il a reçu le Prix Juventus des mains d'Alexandre Tharaud à l'âge de 20 ans, Julien Libeer a été remarqué par la presse nationale et internationale comme une des personnalités musicales les plus marquantes de la jeune génération.

    Il devient alors l’invité de salles majeures, du Palais des Beaux-Arts de Bruxelles au King’s Place Concert Hall de Londres, du Théâtre de la Ville (Paris) aux festivals de Menton et de Radio France Montpellier.

    En 2012, la célèbre pianiste Maria João Pires le prend sous son aile, et l’invite à se produire régulièrement à ses côtés. Après des passages remarqués dans le Palau de la Musica Catalana (Barcelone) et l'Auditorio Nacional (Madrid), les prochains mois le mènera entre autres à la Barbican Hall de Londres, ou encore au Concertgebouw d'Amsterdam dans la série Maîtres pianistes.

    Chambriste très apprécié, Julien Libeer s’est formé avec les Quatuors Artemis et Alban Berg. Il partage la scène avec Augustin Dumay, ainsi qu’avec Julian Steckel, Alissa Margulis, Alena Baeva...
    La saison 2014-2015 marque les débuts d'une collaboration à long terme avec entre autres Camille Thomas et Lorenzo Gatto.

    Après avoir terminé ses études auprès de Daniel Blumenthal (Bruxelles) et Jean Fassina (Paris), Julien Libeer rejoint la Chapelle Musicale Reine Elisabeth en tant qu'artiste 'en résidence' jusqu'en 2014. Il bénéficie des conseils réguliers de Dmitri Bashkirov, et suit les master class d’Alfred Brendel, Andrej Jasinski et Andras Schiff.

     


  • Philippe Raskin

    raskin 200

    Philippe Raskin, piano

    Né à Bruxelles en 1982, Philippe Raskin se consacre très tôt à la musique. Il commence son apprentissage avec Alexandr Friedland, chef d’orchestre russe et travaille par la suite avec Bernadette Malter et Loredana Clini. Il se perfectionnera également auprès de Emanuel Krasovksy, Vincenzo Balzani, Ralf Gothoni et Leon Fleisher.

    A l’âge de 16 ans il rentre au Conservatoire royal de Bruxelles dans la classe de Jean-Claude Vanden Eynden. Il y obtient dès la première année son Premier Prix avec grande distinction. Il intègre ensuite la Chapelle Musicale Reine Elisabeth, toujours chez Jean-Claude Vanden Eynden, et y obtient un graduat avec grande distinction, tout en achevant son diplôme supérieur au Conservatoire. Il poursuit son cursus à la Escuela Superior de Musica Reina Sofia avec Dimitri Bashkirov et y reçoit dès la première année des mains de Sa Majesté la Reine Sofia le prix Sobresaliente au Palais du Pardo.

    En 2010, Philippe effectue une spécialisation au Conservatoire de Strasbourg auprès d’Amy Lin et y obtient son diplôme de spécialisation avec grande distinction. En 2012 et 2013, il travaille avec Leonel Morales.

    Philippe a remporté de nombreux concours nationaux et internationaux parmi lesquels le Concours Jean Sebastian Bach, le Concours Gretry Rotary, le Grand Concours International de Paris, le Concours Lions Club, le Concours International André Dumortier.

    En 2012, il est lauréat du Concours International de piano de Lyon et remporte la même année le Concours International de Piano de Madrid « Spanish Composers ».

    La presse parle de son jeu comme d'un modèle de rayonnante autorité (…), solaire, généreux, engagé et maîtrisé (MDM, La Libre Belgique), jeu sous-tendu d'une confiance impressionnante (JK, Mundo Clasico).

    Philippe se produit en récital, en musique de chambre et en soliste avec orchestre en Europe, Asie, Afrique et Etats-Unis. Il a joué dans des salles renommées comme le Musikverein, Concertgebouw, Salle Cortot, Auditorio Nacional, Mozarteum, etc. Il fut également invité par la Fondation Chopin à Varsovie à jouer dans la maison natale du compositeur.

    Philippe joue régulièrement avec orchestre, notamment l’Orchestre National de Belgique, l’Orchestre Philharmonique de Sofia, le Vlaams Radio Orchest, la Chapelle Musicale de Tournai, deFilarmonie, l’Orchestre de Chambre de Wallonie, l’Orchestre Symphonique des Flandres, l'Orchestre Sturm & Klang, l’Orchestre Symphonique de Malaga ou encore le Salzburg Chamber Soloists.

    Philippe Raskin a créé avec le violoniste autrichien Johannes Fleischmann le duo Raskin & Fleischmann. En 2011 sort leur premier CD éponyme avec des oeuvres de Beethoven, Brahms et Franck.

    Philippe joue régulièrement de la musique contemporaine et a participé à plusieurs créations mondiales. Plusieurs compositeurs lui ont dédié des oeuvres, par exemple « Stringent et Tremulation » du compositeur belge Jean-Marie Rens ou la "Sonate pour piano" du compostieur turc Serkan Gürkan. Le compositeur autrichien Christoph Ehrenfellner dédia également sa “Jagd Sonate” au duo.

    Philippe est régulièrement appelé comme juré dans des concours internationaux de piano, par exemple le Concours International de Milan "Piano Talents", le Concours International de piano "Villa de Xabia", le Concours International de piano de Lyon. Il est également juré et directeur artistique du Concours international César Franck.

    La pédagogie et la transmission lui tiennent particulièrement à coeur. Il est souvent invité à donner des Masterclasses dans le monde entier et ouvre en 2009 son école de piano “Interpretations.eu”

     


  • Cécile Lastchenko

    cale à Rixensart, musique classique, chantCécile Lastchenko est née à Bruxelles en août 1989 dans une famille où la musique tient une place essentielle. Dés l’âge de 3 ans, elle est attirée par le son du violon et commence l’apprentissage de cet instrument avec Jacques Dupriez.
    Elle termine brillamment ses études à l’académie de Schaerbeek dans la classe de Claire Lagasse avec la plus grande distinction (98%). Elle bénéficie régulièrement des conseils de Véronique Bogaerts, d’Adam Korniszewski et de Liviu Prunaru.  Cécile est lauréate des concours « Jeunes musiciens », « Dexia Axion-Classics » et « Rotary-Club de Bruxelles ».

    A 15 ans, Cécile est acceptée comme jeune talent dans la classe de Igor et Valery Oistrakh au « Koninklijk Conservatorium Brussel » où elle obtient brillamment son baccalauréat.

    Mais Cécile est également passionnée par le chant lyrique et décide de s’y consacrer entièrement. Elle rentre au Conservatoire Royal de Bruxelles en 2007 et termine avec brio ses études en juin 2012 avec une Grande Distinction, première de sa promotion.
    Lors de son parcours académique, elle a d’abord étudié avec Ludovic de San, puis a rejoint la classe de Marcel Vanaud. Elle a également été guidée et soutenue par Michèle Massina, Laure Delcampe et, lors de son Erasmus à Maastricht, par Yvonne Schiffelers.

    Cécile se produit régulièrement sur scène, notamment à l’Opéra Royal de Wallonie, où elle y a chanté des airs extraits de « la Traviata », « the Telephone » et « Candide » avec orchestre sous la direction de Philippe Gérard en 2012. Elle y a aussi interprété le rôle de Parthoénis dans la « Belle Hélène » de J. Offenbach, en décembre et janvier 2013, mis en scène par Shirley et Dino.

    WEB: http://www.cecilelastchenko.com


  • Sébastien Romignon Ercolini

    cale à Rixensart, musique classique, chantLe ténor d’origine vénitienne, Sébastien Romignon Ercolini est né à Bruxelles.

    C’est auprès du Conservatoire de Musique du Grand-Duché du Luxembourg, parallèlement à des études de commerce, dans la classe du baryton Louis Landuyt, que l’artiste poursuit son cursus musical complet (Premier Prix, Prix Supérieur et Prix Spécial Christiane Join en 2006).

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    A l’opéra, il a interprété les rôles suivants :

    •     G.Rossini : Il Barbiere di Siviglia (Conte Almaviva)
    •     G.Rossini : La Pietra del Paragone (Cavaliere Giocondo)
    •     W.A.Mozart : Die Zauberflöte (Tamino)
    •     W.A.Mozart : Die Entführung aus dem Serail (Belmonte)
    •     J.Strauss : La Chauve-souris (Alfred)
    •     G.Bizet : Les Pêcheurs de perles (Nadir)
    •     L.Delibes : Lakmé (Gérald)
    •     J.Offenbach : La Fille du Tambour-major (Griolet)
    •     J.Offenbach : La Belle Hélène (Pâris)
    •     J.Offenbach : Les Bavards (Roland)
    •     J.Offenbach : Orphée aux enfers (Orphée, Aristée-Pluton)
    •     J.Massenet : Thérèse (Armand de Clerval)
    •     R.Hahn : La Colombe de Bouddha (Yamato)
    •     F.Schubert : Die Verschworenen (Astolf)
    •     F.Lehar : Le Pays du sourire (Souchong)

    A l'oratorio, il a chanté les parties de ténor soliste dans :

    •     W.A.Mozart : Requiem, Messe du Couronnement K.317, Messe en Ut mineur K.427
    •     G.Verdi : L'Inno delle Nazioni
    •     G.Rossini : Stabat Mater, Petite messe solennelle
    •     G.Puccini : Messa di gloria
    •     C.Gounod : Messe de Sainte-Cécile
    •     F.Schubert : Messe en Sib
    •     J.Haydn : Die Schöpfungsmesse
    •     A.Vivaldi : Magnificat
    •     C.Orff : Carmina Burana
    •     A.Bruckner : La Première Messe
    •     F.B.Mendelsohn : Psaume 42
    •     G.Bononcini : La Maddalena ai piedi di Cristo

    Il se produit régulièrement en récital notamment de mélodies françaises, italiennes et Lieder :

    •     F.Schubert : Die schöne Müllerin
    •     R.Schumann : Dichterliebe
    •     Ch.M.Widor : Intégrale des mélodies et duos sur les textes de Victor Hugo
    •     F.Liszt : 3 sonnets de Pétrarque
    •     A.de Polignac : Mélodies inédites
    •     G.Fauré
    •     H.Duparc
    •     F.P.Tosti

  • Pauline Claes

    cale à Rixensart, musique classique, chant

    Après avoir obtenu un Master en Droit, la mezzo-soprano Pauline Claes entre au Conservatoire royal de musique de Bruxelles pour y étudier le chant dans les classes de Marcel Vanaud, Nadine Denize et Christine Solhosse.

    Invitée régulière de l’ensemble Collegium Musicum (dir. Bernard Woltèche), elle se produit à ses côtés lors de l’Automne Musical de Spa mais aussi au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, dans le cadre de l’exposition « Jean-Antoine Watteau : La Leçon de musique ». En décembre 2013, elle interprète Jacinte dans L'amant jaloux de Grétry (mise en scène d’Armand Delcampe) au Théâtre Jean Vilar de Louvain-La-Neuve. Au cours de cette même année, elle chante des airs de Rameau sous la direction de Frédérick Haas dans le cadre du Festival Musiq3 (Flagey) et fait ses premiers pas sur la scène de l’Opéra de Metz sous les traits de Rose (Lakmé, Léo Delibes). En avril 2014, elle participe à la création d'un opéra de chambre du compositeur belge Baudouin de Jaer, La Forêt (Vert presque vert), au Théâtre de la Balsamine à Bruxelles.

    L'oratorio constitue également un de ses répertoires de prédilection : elle chante ainsi – entre autres – dans la Messe Cum Jubilo de Duruflé avec le collectif Alliage Art Project, et dans la Passion selon Saint-Jean de Jean-Sébastien Bach avec le Collegium Ad Mosam (Pays-Bas). Son intérêt pour la musique contemporaine l’amène par ailleurs à participer à l’édition 2013 du Festival Ars Musica, où on a pu l’entendre dans des œuvres de John Adams.

    Cet été, elle était l’interprète d’un récital Rameau au Festival de Saint-Michel-en-Thiérache et du Stabat Mater de Pergolèse au Juillet Musical d’Aulne – tous deux avec l’ensemble Ausonia (dir. Frédérick Haas). Ses projets pour l’avenir incluent une série de récitals avec le pianiste Lionel Bams à l’opéra de Lille, au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles (dans le cadre des Bozarsundays) et à Flagey. Elle sera également l’invitée du concert de clôture du Festival Ars Musica, Pierrot Rewrite, aux côtés de l’ensemble Musiques Nouvelles (dir. Jean-Paul Dessy), concert qui sera repris en mars au Smetana Days Festival à Pilsen, en Tchéquie.


  • Shadi Torbey

    cale à Rixensart, musique classique, chant

    Agrégé de lettres, Shadi Torbey obtient les Premiers prix en Opéra et en Concert au Conservatoire de Bruxelles, avant de se perfectionner sous la direction de José van Dam à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth.

    Lauréat en 1999 du prix de la vocation au Concours International de Chant de Verviers, il obtient, en 2001, une Voix d'or au Tournoi des Voix d'Or en France. En 2004 il est troisième lauréat au Concours Musical International Reine Elisabeth.
     
    Il a eu l’occasion de travailler avec des metteurs en scène de renommée internationale dont Stéphane Braunschweig, Robert Carsen, Antonio Latella, Gérard Corbiau, Robert Lepage, Pier-Luigi Pizzi, Karl-Ernst & Ursel Herrmann, et avec des chefs prestigieux : William Christie, Bruno Bartoletti, Patrick Davin, Eduardo Lopez-Banzo, Paul McCreesh, Evelino Pidò, Philip Pickett, Roy Goodman, Laurence Equilbey, Marcello Viotti…

     Dans le domaine du concert, il a tenu les parties de basse solo dans La Passion selon Saint-Jean, Die Schöpfung, Stabat Mater (Haydn), Requiem (Mozart et Verdi), The Messiah, Judas Macchabeus, Athalia, Petite Messe Solennelle, Das Paradies und die Peri, et a donné de nombreux récitals de mélodie et de Lied.
     
    Parmi les rôles qu'il a tenus sur scène, citons Nick Shadow (The Rake’s Progress) à Bruxelles, Leporello (Don Giovanni) à Rouen, le Tambour Major (Le Caïd) à Metz, le rôle-titre de Boris Goudenow de Johann Mattheson à Saint-Pétersbourg, Moscou et Hambourg, Lord Rochefort (Anna Bolena) à Lyon et Paris, Lord Sidney (Il viaggo a Reims) à Montpellier, Marseille, Toulouse, Bordeaux, Isménor (Dardanus) à Liverpool, ainsi que le rôle-titre des Noces de Figaro à Aix-la-Chapelle Osnabrück.

     


  • Namur Chamber Orchestra

    Le Namur Chamber Orchestra : Issus des Conservatoires Royaux belges, 11 musiciens essentiellement namurois se sont rassemblés  autour d'un même projet: la création d'un orchestre de chambre basé dans la capitale de la Wallonie, le Namur Chamber Orchestra.

    Soutenu par la Ville de Namur, la Fédération Wallonie-Bruxelles, l'Asbl Cavatine, la Brasserie François et la Banque Belfius, cet orchestre à cordes entend profiter de l'expérience acquise par ses musiciens au sein de diverses formations orchestrales de renom, et se spécialiser dans le répertoire écrit particulièrement pour cette formation, depuis les premières partitions de l'époque baroque jusqu'à la création contemporaine.

    En plus de leurs activités de concerts, ils participent à la création d’un conte musical avec le comédien Emmanuel De Candido écrit par Pierre Solot.  Une histoire de musiciens qui aborde l’évidence contrariée de l’immigration, le voyage, la pratique d’un art, le destin contraint d’hommes et de femmes et la force de l’amour, le conte rejoint sobrement la réalité passée des musiciens du Namur Chamber Orchestra…

    Le Namur Chamber Orchestra préserve son homogénéité et la qualité de son travail en fidélisant durablement ses musiciens.   Au fil des concerts, le NCO se révèle comme l’un des orchestres de chambre les plus importants en Belgique.

  • Marie Datcharry

    cale à Rixensart, musique classique, chant

    Marie Datcharry débute le piano à l'âge de six ans. Elle obtient au Conservatoire de Bayonne deux Diplômes d’Études Musicales : celui de Piano en 2007 (classe d'Olivier Chauzu) et celui d'Accompagnement en 2009 (classe de Marina Pacowski). Elle a eu la chance par la suite de recevoir les précieux conseils de Jacques Rouvier à Paris, avant d'intégrer le Conservatoire royal de Bruxelles dans les classes de Jean-Claude Vanden Eynden (Licence) et Dominique Cornil (Master).
    Marie travaille également lors de master class avec Prisca Benoît, Arthur Schoonderwoerd, Claire Chevallier, le Quatuor Talich, Fine Arts Quartet, les frères Belmondo, Victor Chestopal.
    Lauréate de nombreux concours (Concours Musical de France, Prix de la Dame des Aulnes, Concours Charlier -Fondation Arthur Grumiaux-, Concours Horlait-Dapsens, Prix du Festival Musiq'3), elle est également soutenue par la Fondation Wernaers (Fédération Wallonie-Bruxelles).
    Elle se produit régulièrement en France, en Espagne et en Belgique, aussi bien en tant que soliste et chambriste que chef de chant et pianiste accompagnatrice : Colisée de Biarritz, Festival Pablo Casals de Prades, Festival International de Musique Contemporaine Ars Musica, Théâtre Royal de la Monnaie de Bruxelles, Festival Musiq'3, Théâtre Royal du Parc...
    Passionnée de musique de chambre, Marie Datcharry est membre du Quatuor Elysea (chant et piano), du Quatuor Kaliště (quatuor avec piano), d'Origami Ensemble et forme un duo avec le violoniste Paul Serri ainsi qu'avec le saxophoniste Guillaume Berceau.

     

     

     

     

     

     


  • Isis Larrère

    cale à Rixensart, musique classique, chantNée en 1991, Isis commence le piano à sept ans  à la Réunion, et continue en Polynésie. En 2003, elle entre au Conservatoire d’Avignon, dans la classe de Marie-Pierre Daubord puis de Véronique Muzy,  et obtient, en 2009, ses DEM de musique de chambre, formation musicale et piano à l’unanimité.
    Elle entre alors au Conservatoire Royal de Bruxelles directement en deuxième année dans la classe de Dominique Cornil et Serguey Leschenko et obtient, en 2012, son Bachelor avec la grande distinction lors de son récital de piano. Elle est actuellement en Master 2.
    Elle a pu bénéficier, lors de master classes, rencontres et stages, des conseils de nombreux maîtres tels que Romano Pallottini, Sarah Lavaud, Gérard Gahnassia, Christophe Simonet et Alexandre Tharaud.
    Elle a l'occasion de se produire lors de concerts organisés à Saint Remy de Provence et  à  La Maison de la Musique à Bruxelles. Elle joue aussi lors des festivals Les Nocturnes du Conservatoire et Courants d'Airs à Bruxelles. Elle accompagne, en 2012, la mezzo-soprano Violette Viannay au concours international Bell'Arte (Belgique) : obtention du premier prix catégorie "jeunes". Elle participe au concours de musique de chambre M. Horlait Dapsens en 2012 avec le trio Elisor. Ils obtiennent le premier prix.


  • Jérémy Herbiniaux

    cale à Rixensart, musique classique, chant

    Expérience professionnelle

    2014         Administrateur aux « Jeunesses Musicales » de Charleroi.

                                       2014         Cours d’accordéon aux Stages de musique de Dinant

    2011 - …   Cours d’accordéon à l’Académie Amadeus de Quiévrain.

    2006 - …   Entré comme compositeur à la SABAM.

    Etudes

    2013-2014      Agrégation de l’Enseignement Supérieur Secondaire                     Accordéon à l’Institut Supérieur de Musique et de Pédagogie à Namur.

    2013- …      Master Didactique en Formation Musicale                                                   Institut Supérieur de Musique et de Pédagogie à Namur.

    2011-2012   Master Spécialisé en Accordéon                                             Institut Supérieur de Musique et de Pédagogie à Namur. Professeur : Monsieur Delporte Christophe

    2008-2011   Bachelier – Formation instrumentale en accordéon       Institut Supérieur de Musique et de Pédagogie à Namur.     Professeur : Monsieur Delporte Christophe

    2007-2008      Jeune Talent – Formation instrumentale en accordéon         Institut Supérieur de Musique et de Pédagogie à Namur.   Professeur : Monsieur Delporte Christophe

    2001-2008   Secondaires générales cycle supérieur.                           CESS - Sciences                                                         Institut Notre-Dame à Fleurus

    Formation musicale

    2002-2007      Transition - Accordéon                                               Conservatoire de musique et des arts parlés Maurice Guillaume de Châtelet                                                               Professeur : Madame Brigitte Marlier

    2001-2006      Transition - Solfège

    1997-2002   Formation instrumentale –Accordéon                   Conservatoire de musique et des arts parlés Maurice Guillaume de Châtelet                                                               Professeur : Madame Brigitte Marlier

    1996-2001      Formation - Solfège

    1994-2011   Formation instrumentale - Accordéon                                   Professeur : Monsieur Huygens Jacques

    Activités musicales

    2014      Soliste - « Concerto Opale » de Richard Galliano avec l’orchestre à corde de l’IMEP.                                   Accordéon

    2014- …      Groupe de musique celtique « Brigantia Belgae »

    2013-2014      Représentation de l’opérette « La route fleurie »                 de Francis Lopez à Nivelles et à Ath.                       Accordéon et Basse électrique

    2013       Participation à « La Machine volante » pour la fête de l’Iris à Bruxelles                                                              Accordéon

    2013       Participation au projet « Busfan » sur la Musique classique.       Accordéon

    2013       Participation à la promotion-vidéo du café « Senséo ».     Accordéon

    2012      Participation au spectacle « La vie Parisienne »                    à l’IMEP.                                                             Accordéon

    2012      Accordéoniste remplaçant pour la pièce « Les Aveugles » de Daan Janssens à Bruges, Gand, Courtrai et Douai (F) avec l’ensemble « Musiques Nouvelles »

    2011          Création et participation en tant que soliste au spectacle « Osmose » à l’IMEP.                                           Accordéon

    2010- …     Groupe de musique traditionnelle « Tradsonmuse »

    2008- …     Duo « Triolé » - Accordéon & violon

    2000       1er prix au Championnat du Hainaut d’accordéon         Catégorie : Professionnels A

    1998       1er prix au concours international d’instruments de Strée.   Discipline : Accordéon     Catégorie : Indépendants B

     


  • Ayrton Desimpelaere

    cale à Rixensart, musique classique, chant

    Né en 1990, le pianiste et chef d’orchestre Ayrton Desimpelaere est diplômé des Conservatoires Nationaux Régionaux de Paris et Versailles et des Conservatoires Royaux de Bruxelles et Mons.Il est également titulaire d’une licence en musicologie (Sorbonne) et d’un master en histoire de l’art, orientation musicologie (ULB). Grâce à ses études, il a l’occasion de travailler avec Billy Eidi, Valery Gergiev, Frank Ströbel, MikhäilFaerman, Jean-Claude Vanden Eynden, Christoph Eschenbach, Adrian Mcdonnell et participe aux masterclasses de Nicole Corti, Emmanuelle Haïm, RomoloGessi, Markus Theinert, Franck Fontcouberte et le United strings of Europe à Montpellier, Sasha Mäkilä et St. Michel Strings, Mark Heron au Royal NorthernCollege of Music de Manchester…
     
    Fondateur de l’Ensemble Carminis et de l'Ensemble Pizzicato à Bruxelles, Ayrton participe en tant que pianiste à la création mondiale de Peter Pan d'Olivier Penard avec l'Orchestre de la Cité Universitaire de Paris en mai 2011 tandis qu'il dirige en mars 2012 la création belge de BrowsingAgon de Michel Gonneville avec l’Orchestre du Conservatoire Royal de Mons pour le Festival "Ars Musica" (Belgique). Avec le même orchestre, il a dirigé la Symphonie n°4 de Mahler, le Pierrot lunaire de Schönberg, l’Histoire du soldat de Stravinsky, Hommage à Garcia Lorca de Revueltas et Le Rossignol de Loevendie.
    Avec l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie, Ayrton a dirigé les Quatre Tempéraments de Paul Hindemith, les créations de Machina Ex Uomo de Gwenaël Grisi et Doudou de Mathieu Lebrun, leConcerto pour clarinette de Copland et un concert consacré à Ivo Malec, Frédéric Van Rossum et Haydn dans le cadre du Festival d'été en Hainaut.

    Ayrton est régulièrement invité par différents chœurs : Les Baladins du chœur  à Leuze (Belgique), La clé des chants à Plélan-le-Petit (France), les Bavards d'Europe (Bruxelles) et Loos Canto dans le Nord de la France dont il assure la direction depuis octobre 2014. Il est le directeur artistique du stage de chant choral à Loos depuis 2014 (Requiem de Fauré, édition 2014 – Stabat Mater de Poulenc, édition 2015).
    Ayrton participe à plusieurs festivals : Gergiev Festival en Finlande, Musicasète, "Kidzic", "Est-Ouest", Lyrics de Leers, Balades musicales de Rixensart, Ars Musica, Festival d’été en Hainaut, Courants d'airs, les concerts du dimanche à l’ULB. Il a assuré la direction des Bavards d'Offenbach en plein air au château de Marcilly-sur-Maulne qu'il a repris en janvier 2014 pour Cap 48. Depuis août 2012, il est collaborateur régulier pour les magazines « Crescendo » et « Larsen ». Ayrton a enregistré, en tant que pianiste, le Carnaval des animaux de Saint-Saëns pour le label La Ferme (Ferme du Biéreau).
     
    Ayrton est soutenu par le Fond Wernaers et fait partie du réseau "Graines de solistes" (Orchestre Royal de Chambre de Wallonie - Google).

    Web : www.ayrton-desimpelaere.com


  • Julie Delbart

    cale à Rixensart, musique classique, piano

    Julie Delbart (Tournai- 11/03/87) commence ses études musicales à l'âge de 4 ans. Suite à l'obtention de son Premier Prix de solfège à l'âge de 14 ans au Conservatoire Royal de Bruxelles, elle y poursuit ses études pianistiques auprès de la brillante pianiste Dominique Cornil en 2004 et travaille avec de grands noms du monde musical (Guy Danel, Muhiddin Dürruoglu-Demiriz, Marie Hallynck, Eliane Reyes, Sergio Tiempo,...). En 2008, Julie est nommée lauréate de la Fondation Horlait-Dapsens. En 2009, elle finit son Master Spécialisé en Piano avec Grande Distinction et obtient le Premier Prix du Concours des Concerti du Conservatoire - toutes disciplines confondues - ce qui lui offrira l'opportunité de s'exprimer en soliste avec orchestre symphonique sous la baguette de Guy Van Waas. Elle recevra également un « Prix Spécial » du Patrimoine du CRB pour sa brillante réussite. Suite à l'obtention de ses grandes distinctions en Master Spécialisé de Piano d'accompagnement et agrégation, Julie est engagée à la sortie de ses études en qualité d'accompagnatrice au Conservatoire Royal de Bruxelles (chant lyrique, violoncelle, violon, clarinette). Julie est invitée à se produire lors de nombreux concerts et festivals en tant que soliste, soliste avec orchestre et chambriste (Juillet musical d'Aulne, Rencontres inattendues, Printemps Musical de Silly, Balade Musicale à Rixensart, concert de gala avec l'Orchestre Royal de la Marine,...) ainsi que dans des pays tels que la Belgique, la France, les États-Unis (New-York), la Grande-Bretagne, l'Espagne, l'Italie, la Suisse, la Chine, le Brésil, la Bulgarie,... Elle s'exprime sur scène avec de brillantes personnalités du monde artistique issues de domaines parfois très différents- musique, arts de la parole, cinéma, philosophie, danse,... (José Van Dam, Marie-Christine Barrault, Bruno Coppens, Daniel Linehan,...). En 2011, Julie est nommée lauréate de la Fondation Belge Vocatio au cœur de la Promotion Raoul Servais. Julie est attendue en 2016 comme soliste avec orchestre, soliste et chambriste lors de concerts, concours internationaux en piano solo et piano d'accompagnement ainsi que chef de chant lors d'une masterclasse à Nîmes. Elle se produit en tant que pianiste et assistante directrice musicale sur le spectacle « Cabaret » qui a remporté un franc succès depuis septembre 2014 sur les plus grandes scènes belges dont celle du Théâtre National. L'été dernier, elle fut également la pianiste et l'assistante directrice musicale de « La Mélodie du Bonheur » au Château Karreveld pour 25 dates (« Festival Bruxellons ! »). Sur la prochaine production de ce festival, Julie est nommée pianiste, assistante directrice musicale et adaptatrice-traductrice de la comédie musicale « Evita » (Création mondiale en français).  Julie est soutenue par le Kiwanis Club Tourcoing-Neuville en tant que jeune talent.  La Monnaie l'invite également à participer à diverses productions en tant que célestiste au cœur de l'orchestre de chambre et l'orchestre symphonique, notamment sous la baguette d'Alain Altinoglu,Michael Boder,  Evelino Pidò,... Julie vient de se voir attribuer le prix « Maurice Lefranc » qui récompense tous les deux ans le pianiste « réunissant les qualités permettant d’augurer une carrière artistique brillante ».

     


     

PROCHAIN CONCERT

Concert du 25 janvier 2018

Ensemble Kheops : The Blue Path

Marie Hallynck, violoncelle ; Muhiddin Dürrüoglu, piano;
Ronald Van Spaendonck, clarinette ; Steve Houben, flûte et saxophone


Heure: 20h.

Lieu: Eglise St Sixte (Genval)

 

  agenda

RESERVATIONS

reservation@balademusicale-rixensart.be